MERCEDES-Benz Anciennes




Echanges autour des Mercedes-Benz de la seconde moitié du XXe siècle - Entretien & Maintenance

Vous n'êtes pas identifié.

#1 04-04-2012 14:02:31

Guillaume C
Modérateur
Date d'inscription: 04-03-2010
Messages: 2120

Constats sur divers produits anticorrosion : Rustol, huile, peinture

Voici quelques retours d'expérience sur l'utilisation de quelques produits anticorrosion pour les soubassements de ma W116, ce ne sont que des constatations et pas des affirmations générales, d'autres avis, même divergents, sont les bienvenus :

- le RUSTOL :

Je l'ai utilisé il y a trois ans pour l'intérieur de mes éléments de pare-chocs, avec au moins trois couches partout, en prenant soin de passer la dernière couche juste avant le remontage et de noyer les vis dans le Rustol après le remontage : ceci permet de ne pas écailler la protection anticorrosion et donc de maintenir un "écran total" entre la rouille existante et l'atmosphère.

Après trois ans, je n'ai constaté aucun nouveau départ de rouille lorsque j'ai redémonté tous les éléments de pare-chocs AV.

J'estime que pour les pare-chocs comme ceux de la W116, le Rustol est un bon produit ; en effet ces pièces comportent des recoins difficiles d'accès où le nettoyage à l'acide phosphorique risque de ne pas être suffisant pour ôter toute la rouille, sans compter qu'il faut ensuite parfaitement rincer l'acide, ce qui n'est pas évident non plus.

En revanche, pour les pare-chocs AR, plus exposés aux projections de gravillons que les AV, il vaut mieux recouvrir le Rustol avec autre chose (peinture glycéro en couche épaisse par exemple), pour éviter qu'un choc fissure la couche de Rustol et permette à la rouille de se développer de nouveau.
En effet, le Rustol n'arrête la rouille que dans la mesure où il la traite en surface (convertisseur de rouille) et où il fait écran entre la rouille et l'atmosphère. Si cet écran comporte une fissure, la rouille reprend et se propage sous le Rustol.

- PEINTURE GLYCERO FERRONNERIE

En plusieurs couches épaisses sur les soubassements, la peinture glycéro ferronnerie est intéressante car elle reste assez souple pour amortir les chocs de gravillons notamment dans les passages de roues, et par rapport à l'antigravillons, elle est suffisamment fluide pour aller dans les recoins et recouvrir un maximum de surface.

En outre, elle peut recouvrir le Rustol (pas d'incompatibilité entre ces deux produits), par exemple pour protéger les couches de Rustol des projections de gravillons.

- PEINTURE HAMMERITE

Bonne peinture pour repeindre une grille mais qui me semble inadaptée sur les soubassements d'un véhicule, car elle forme un film très dur mais donc très cassant, qui se fissure à cause des chocs de gravillons (apparition de nombreuses fissures en moins de 5000 kilomètres.

- DEXRON

Des pulvérisations de Dexron dans les corps creux (notamment bas de caisse, à la seringue par les trous d'agrafe des baguettes de bas de caisse) me semblent satisfaisantes (produit fluide se répartissant mieux que la cire corps creux), j'ai encore vu du Dexron sortir du bas de caisse par un trou déjà existant environ un an après le traitement, cela semble donc relativement durable et peu coûteux (on récupère le produit de la vidange de sa BVA et on le réinjecte).

Hors ligne

 

#2 04-04-2012 16:12:19

liberta20
Modérateur
Date d'inscription: 20-12-2010
Messages: 2355

Re: Constats sur divers produits anticorrosion : Rustol, huile, peinture

J'ai essayé tous ces produits sauf Dexron. Je suis entièrement d'accord avec toi.
Il y a un autre produit que perso je ne trouve pas extraordinaire (peut être parce qu'il est en base acqueuse) c'est le Frameto. Tu as essayé?


... Laisse le revolver, n'oublie pas les canolli.

Hors ligne

 

#3 04-04-2012 17:32:51

Guillaume C
Modérateur
Date d'inscription: 04-03-2010
Messages: 2120

Re: Constats sur divers produits anticorrosion : Rustol, huile, peinture

Je n'ai jamais utilisé de Frameto, j'ai toujours entendu dire qu'il était moins efficace que le Rustol mais je ne l'ai jamais constaté de mes propres yeux.

Hors ligne

 

#4 04-04-2012 19:19:58

Corail
Administrateur
Lieu: Hérault
Date d'inscription: 06-02-2008
Messages: 6541
Site web

Re: Constats sur divers produits anticorrosion : Rustol, huile, peinture

Guillaume C a écrit:

- le RUSTOL :
. . . .   le nettoyage à l'acide phosphorique risque de ne pas être suffisant pour ôter toute la rouille, sans compter qu'il faut ensuite parfaitement rincer l'acide, ce qui n'est pas évident non plus.

Il y a longtemps que je n'utilise plus de Rustol: contient-il de l'acide phosphorique ?
Le Framéto ... oui il en contient.

acide phosphorique: il faut cesser de mettre tous les acides dans la même case qu'acide chloridrique ou sulfurique.
L'acide phosphorique est un passivant pour le fer (et l'acier)  (http://fr.wikipedia.org/wiki/Passivation),
    => autrement dit l'action de cet acide là (lui et pas un autre) ralenti considérablement l'oxydation du métal.
           La rouille est l'oxydationdu Fer par l'oxygène de l'air.
           L'eau apporte cet Oxygène là et pire, les gouttes d'eau créent une différence de potentiel entre leur bord et le centre,
           cette ddp accélère la corrosion.

La phosphatation (http://fr.wikipedia.org/wiki/Phosphatation)  est une action passivante.

Wikipédia a écrit:

"Le décapage d'une surface d'acier à l'aide d'une solution diluée et chaude d'acide phosphorique provoque la formation de phosphate de fer, qui assure une passivation et améliore la tenue à la corrosion des revêtements de peinture. C'est un fait connu depuis longtemps, dénommé Pickling, ou également procédé Duplex Footner lorsque la passivation phosphorique suit un décapage à l'acide sulfurique."

Q: Pourquoi "chaude" ?? R: pour accélérer la réaction.

L’acide phosphorique est un composé chimique de formule H3PO4.
Il est si dangereux et si actif ... qu'il est utilisé dans les:
   -  boissons non alcoolisées comme régulateur de pH (sodas au cola),
   - composant des ciments dentaires,
   - catalyseur ,
   - composant de métaux inoxydables,
   - neutralisateur de  calcaire (adoucisseurs d'eau, nettoyant salle de bains, ..),
   - composant actifs de détergents.
Il est si dangereux que: - deux verres de soda-cola  multiplient par deux le risque d'insiffisance rénale,
                                     - il remplace avantageusement la "petite-souris-qui-part-avec-la-dent-de-lait" dès lors que
                                        cette dent est placée dans un verre de soda au Cola.

L'acide phosphorique a été et est souvent utilisé en solution dans des produits utilisés en mécanique pour dérouiller les pièces métalliques. Il sert aussi à "phosphater" les pièces pour les protéger de l'oxydation à l'air libre.
C'est ce que j'ai fait sur ma W111 (en 1995), en l'utilisant pur, étalé en fine couche à main nue au coton d'ouate.
Il a mis du temps à sécher .. et la tôle nue est devenue grise .. plus oun moin foncé selon l'action de l'acide.
J'ai dû  l'essuyer au chiffon (propre, sec, en coton) avant que le carrossier passe un apprêt ... phosphatant.

=> pour la petite Histoire, je me rappelle avoir "bataillé" avec le fournisseur de peinture ...  qui affirmait que ses produits ne tiendrait pas sur cet acide hmm le ton est monté ... et il a dû en référer au fabricant .. qui lui a rit au nez: cet acide entre dans la constitution de son apprêt !! :
=> les travaux et la réaction acide/tôle sont visibles làhttp://www.mercedes-anciennes.fr/forumm … php?id=106
=> bain prolongé dans un milieu fortement concentré là : http://www.mercedes-anciennes.fr/forumm … php?id=390
On y voit cette pièce ayant subit trois attaque successives:

http://www.ptp-images.com/mini/hchcda46b.jpg


La phosphatation devient plus foncée & à terme il empêche l'acide ... de phosphater: l'acier s'est autoprotégé.


Synthèse:    - la phosphatation construit un traitement de surface ralentissant l'oxydation (= corrosion),
                   - l'apprêt phosphatant construit une base d'adhérence pour la peinture,
                   - la peinture établit un film étanche à l'oxygène ... tel que le décrit Guillaume.

On peut donc étaler (pinceau, coton, chiffon, pulvérisation,  ..) cet acide ... partout ... et s'il reste sous forme de liquide .. il suffit de l'essuyer.Le rinçage n'est ni utile ni nécessaire (ce n'est pas un acide chloridrique)
Un apprêt phosphatant est intéressant ... pour l'adhérence de la peinture.




Guillaume C a écrit:

- DEXRON

je viens de m'apercevoir que le 320CE a eu de la DEXRON dans le circuit ASD.
J'ai perçu une gomme considérable dans le réservoir, gomme ayant colmaté le filtre-tamis.
A la dépose du réservoir, la durite de retour (BP) cassa et sa manipulation me laissa les mains noires .. de caoutchouc ?
Chez MB, on m'expliqua que le DEXRON était agressif (sans me préciser envers quoi) et avait attaqué le ZHM et la durite.

Je relativise ...  car des caoutchoucs sont devenu cassants sans avoir été au contact du DEXRON (ça chauffe fort sous un capot de M104) .. et je ne suis pas certain que le gomme noire ne soit issue qu'uniquement de la bagarre ATF/ZHM.
=> j'ai depuis .. un peu de recul par rapport au DEXRON.

Il se trouve que les gaz de Clim (R12 / R134)  ont leurs joints spécifiques et que si tous les joints de meurent pas .. certains supportent le changement de gaz .. si on n'y touche pas!
Ce qui a été la conclusion de MB: si l'ASD est encore fonctionnel, ... il n'y a peut être pas eu de dégats ... ce qui est une très belle Lapalissade.


Merci Guillaume pour ce retour d'expérience .... que les marins de la Royale résumaient en : "Tout ce qui bouge pas .. t'y peint ... ce qui bouge .. t'y salut ou t'y graisse"

Dernière modification par Corail (04-04-2012 19:39:26)


Achat d'occasion: 220SEb/C (1991) 230TE (2005) 280CE (2005), 320CE (2012),
Achetés neufs:     300D (aout 1980) & 300TD (novembre 84)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr

Annuaire Automobile Motorlegend.com
Actualité MERCEDES