MERCEDES-Benz Anciennes




Echanges autour des Mercedes-Benz de la seconde moitié du XXe siècle - Entretien & Maintenance

Vous n'êtes pas identifié.

#1 14-10-2013 00:33:06

chtibi2
compte fermé
Lieu: dax
Date d'inscription: 20-10-2012
Messages: 86

vidange sur une 111

Bonjour,

Bon he bien me voila parti pour une vidange... moteur, boite , pont ,radiateur, graissage changement filtre à huile et filtre essence... mardi prochain, je tiens à le faire moi-meme, la dernière vidange faites par un "pro à la va vite" n'était pas terrible... et puis il y a le plaisir de bichonner son bebé....
J'ai cherché sur les post la contenance huile moteur, pas trouvé je precise c'est une 280SE coupé 111.024
Sinon avez vous des conseils, preconisations, precautions...
J'ai lu qqepart que le changement du filtre de la BVA était assez delicat (pas de poussière)...
Les autres conseils seront vraiment le bienvenu, merci d'avance...

Hors ligne

 

#2 14-10-2013 09:06:29

Corail
Administrateur
Lieu: Hérault
Date d'inscription: 06-02-2008
Messages: 5280
Site web

Re: vidange sur une 111

Vidange moteur:
Il me semble nécessaire de faire le distingo:
* est-ce ta première "vraie" vidange avec cette 111 ?
    OUI: => je conseille de faire "en grand" c'est à dire
                                   * déposer le bas-carter pour le curer: ôter les dépots en lessivant ou chiffonnant,
                                                                                          ôter les dépots de gomme: solvant ou grattage -aline d'acier)
                                           cela aura pour conséquence de ne pas polluer et dénaturer l'huile neuve
                                   * bas-carter déposé: déposer le couvre culasse pour nettoyer au mieux
                                                                                          au pinceau (qui ne perd pas ses poils) & gasoil,
                                                                                          au chiffon et coton tige pour les creux.
                                           surtout pas d'abrasif (laine d'acier, ..) qui serait alors en circulation hmm
            Certes c'est contraignant ... mais c'est autant de boulot que l'huile neuve n'aura pas à faire.
            Ces dépots peuvent être devenu "acides" et l'huile 'neuve' s'usera à les neutraliser.
    NON: ... c'est à dire que tu as déja fait cette opération ou que ton moteur est en état neuf.
            Ce n'est pas la peine de déposer le bas-carter.


     Remarquons que tous ceux qui écrirent ici avoir pratiqué ainsi, disent avoir ôté une couche de gangue.

* Les vidanges actuelles sont faites par aspiration depuis le puit de jauge: je ne pense pas que les W111 soient "étudiées pour"
      cela signifie que nous ne savons pas ce qui reste comme huile ni si les dépots existant ont été aspirés.
      Au surplus, celui qui tire l'huile se soucie comme d'une guigne que l'huile soit chaude ou froide.

Pour finir, ne pas mettre dès le départ une huile trop bonne mais plutôt une huile de la gamme courante : SHELL HELIX "bidon jaune" de Carrefour est aussi 'bonne' que les meilleures huiles des années 84.
Une Huile Diesel, très détergente continuera à décrasser le moteur et tu la verras changer de couleur.

Comme rappelé dans le forum moteur, il est absolument nécessaire d'adapter la conduite idoine ... pour décrasser le moteur: ainsi ma 320CE (1993), pourtant toujours entretenue en concession, en se décrassant (segmentation, chambre de combustion) colora son huile-Diesel.
La première vidange fut faite à 5.000 km (huile couleur 'caramel'), puis 5.000 ('caramel-clair'). A J + 13.000 km après son achat, l'huile est encore 'caramel clair' càd vidange prévue pour le printemps 2014.

Décrasser son moteur c'est le porter progressivement à un usage normal (progressivement = rodage à cette nouvelle utilisation) tant dans les tours (utilisation du Couple moteur) qu'en charge (= sollicitation moteur en terme d'effort càd accélérer franchement en forte côte, typiquement ce sont les accès d'autoroute ou voie rapide).

Après le décrassage reste l'utilisation normale: conduite au couple (idéalement, pour ces moteurs,  entre le CMax & le PMax). Pas la peine de jouer 'Fangio', il suffit, par exemple, d'accélérer franchement lors de dépassement , lors de fortes montées comme de descendre un rapport.


Cette utilisation est primordiale, vitale pour la santé de la mécanique.
Voici 4 ou 5 ans, la W111-220SEb/C (122cv DIN) fit route commune avec un W124-320CE (220cv-BVA) ... celui là même qui lui tient maintenant compagnie.
Le chauffeur du 124 était étonné de devoir user du kickdown pour suivre le 111 dans ses dépassements, il appréhendait de le suivre à 150 sur le plateau du Larzac.
La BVA du 124 a deux mode de conduite:
    E pour Economy,
    S pour non pas Sport (comme se le persuadent certains) mais Standard
          MB recommande d'éviter le mode E sauf sur autoroute.


En ce qui concerne la BVA, (ce serait le forum BVA) la poussière est l'ennemi ... tout comme les BVM à la différence près qu'en vidange une BVM ne se découvre que d'un orifice (de remplissage) alors que la BVA se découvre de ses dessous pour changer le filtre.


Achat d'occasion: 220SEb/C (1991) 230TE (2005) 280CE (2005), 320CE (2012),
Achetés neufs:     300D (aout 1980) & 300TD (novembre 84)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr

Annuaire Automobile Motorlegend.com
Actualité MERCEDES