MERCEDES-BENZ Anciennes


Mercedes W108

Echanges autour des Mercedes-Benz de la seconde moitié du XXe siècle - Entretien et Maintenance

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 26-11-2010 19:04:10

Corail
Administrateur
Lieu : Hérault
Inscription : 06-02-2008
Messages : 12 499
Site Web

Cylindres: les préférez-vous glacés ou pas-glacés?

Un sujet presque aussi vieux que le monde: en terme de longévité-moteur, vaut-il mieux un cylindre 'glacé-comme-un-miroir" ou au contraire un "tantinet rayé" ?

En terme 'mécanique', la réponse intuitive est forcément "avec rayures" ..... mais ... roll


Achat d'occasion: 220SEb/C (1991) 230TE (2005) 280CE (2005), 320CE (2012),
Achetés neufs:     300D (aout 1980) & 300TD (novembre 84)

Hors ligne

#2 26-11-2010 20:49:50

Côme
actif
Lieu : Val d'Oise
Inscription : 27-06-2010
Messages : 382
Site Web

Re : Cylindres: les préférez-vous glacés ou pas-glacés?

La  paroi striée, d'un cylindre, par un honoir va capturer
le film d'huile et va donc participer à la longévité du
moteur.

Or les cylindres de ma Honda VFR 750 sont glacés
et il est en bonne santé mécanique(compressions).
Il est utilisé à des régimes moteur élevé avec des
passages de vitesse au rapport supérieur vers 9500T/mn
après un temps de mise en température somme toute  rapide du
fait de l'architecture en V.

Il ne consomme aucune goutte d'huile entre 2 vidanges
soit tout les 15000km avec de l'huile 100% Synthèse SiLKOLENE fuchs
et les cylindres sont vraiment glacés.

Il n'a pas de chaîne de distribution mais une cascade de pignon.

Je n'ai pas d'expérience aux niveau des moteurs Diesel mais je
suppose que cela va dépendre de plusieurs facteurs qui peuvent
paraître très éloignés:
-conduite(couple maxi-rendement maxi)
-huile utilisée
-fréquence du remplacement des filtres
-GO utilisé
-manière de démarrer
-réglage du ralenti
-qualité du rodage
-respect du temps de chauffe

La théorie et les idées admises par tout le monde
sont parfois remises en cause par l'expérience vécue.:)

Les cylindres de ma Honda CB 500 affichant 190.000km ne sont
pas glacés et on observe les stries du honoir(suite à démontage du moteur
il ya 50000km pour vérification.)
Utilisation tranquille avec passage de vitesse vers 5000T/mn(env couple maxi).
Aucune goutte d'huile entre 2 vidanges(0.5 Synthèse Carrefour tout les 15000km).
Respect du temps de chauffe plus long que sur la VFR car c'est un bicylindre
en ligne .

Côme

Dernière modification par Côme (26-11-2010 22:30:15)


Mercedes W123 300D BVA 1977 version USA.

Hors ligne

#3 26-11-2010 22:12:13

Corail
Administrateur
Lieu : Hérault
Inscription : 06-02-2008
Messages : 12 499
Site Web

Re : Cylindres: les préférez-vous glacés ou pas-glacés?

Je n'ai pas la science en transfusion ... et ai vécu ceci:

* ayant fait refaire en début 80 mon OM621 par une toute récente entreprise (Mannes Pièce), j'ai eu a coeur de bien le roder, avec une excellente huile (Myrina TX) ...  de trop bien le roder tant & si bien qu'il tomba en panne sur autoroute (serrage moteur ... sans avoir chauffé) .... mais qu'il est reparti .. avant l'arrivée de la dépanneuse.
Certes il fumait noir passablement.
300Km plus loin: ouverture et verdict => un segment cassé.
Sur le coup je n'ai jamais compris ce qui était arrivé tant j'avais été précautionneux: au moment du Pb, je roulais en vitesse constante (fin de rodage, disons 7000 km après réfection-moteur) de 90km/h ... depuis 150 à 200 km.
Pour le garage qui changea ce segment, l'origine est à chercher dans un Pb de lubrification.
Avec le recul du temps .. je pense avoir glacé mon moteur, les jeux de fonctionnement ont été si bien fait .... que l'huile n'a pas pu 'passer' sur les parois des cylindres ... et le dernier cyl grippa.

* Port d'Hyères et son club de pêche aux thons:
Il y a des vedettes Bénéteau au moteur Volvo turbo de 200cv dont une dont le propriétaire ..... tire particulièrement dessus (l'hélice est une quadripale en tunnel, c'est dire qu'à pleine vitesse l'eau est forcée de passer dans ce tunnel afin que l'hélice 'donne' ses 200cv sans caviter) alors que les autres, fort soigneux, ne dépassent guère la moitié du régime max. Si vous allez là-bas ... c'est celle qui rentrait de pêche avec un siamois comme pilote tongue
Qu'advint-il ??
Les soigneux essuient Pb sur Pb et sont obligés de déglacer régulièrement les cylindres (déglacer = passer un papier abrasif dans les cyl pour les rayer et favoriser l'accroche de l'huile) lorsque leurs moteurs commencent à consommer de l'huile.
Maintenant, leur moteurs sont usés ... et durent être remplacés.
Le 1er moteur, celui qui allait toujours à donf, est toujours vaillant (son patron est un ancien ingénieur de l'Air), celui là tourne à la RIMULA TX (synthèse pure).

* Mon OM617 en 1984:
a été rodé avec les même précautions que mon OM621 (en ayant ajouté du bisulfure de Molybdène) avec un relevé d'étanchéité par MB tous les 50.000km.
Verdicts: rodage presque achevé à 100.000, même constat à 150.000 (= presque fini de roder), à la différence près que j'avais commencé à le solliciter vraiment à partir de 100.000.
A 406.000, il ne fume pas (même de nuit, en côte à 4500 tours en 3e soit de l'ordre de 120 km/h)

==============

La théorie mécanique annonce que les frottements sont moindres sur des surfaces glacées: c'est le plan de marbre huilé .... sur lequel se déplace, tel une savonnette humide, une plaque d'acier (il est impératif que les surfaces sont parfaitement lisses).

La même théorie mécanique stipule, pour diminuer l'usure, qu'il est nécessaire que les surfaces en vis à vis soient micro-rugueuses pour que ces rugosités soient gorgées d'huile et puissent 'mouiller' d'huile les pièces en frottement.

=> N'est-ce pas une contadiction ? oui .. mais

Le rodage consiste a parfaire l'ajustage des pièces en arasant "ce qui est de trop" (En ajustage cyl/piston, mieux vaut avoir un peu de matière en trop ... qu'en moins ... le but du rodage étant d'affiner le jeu de fonctionnement).
RODER trop lentement .... revient à faire un "ponçage-fin" ... très lisse => c'est le glaçage !...... plus tard
     c'est destructeur.
RODER trop vite .... conduit à de micro échauffements, suivi de micro-soudure & micro-arrachement de métal ...
     c'est destructeur
RODER correctement ... c'est entre les deux ... les micro arrachement sont limités pour correspondre à des aspérités ...
    c'est l'usure normale

Dans ce tableau, est oublié le fonctionnement de la segmentation: les segments sont libres dans leur gorges. Le constructeur a calculé leur fonctionnement pour qu'ils basculent sur place (tel des clapets) .. ce faisant ils font monter l'huile vers les hauts de cylindre (que le segment racleur a tôt fait de racler ...).

Avec de la bonne huile (la RIMULA est spécifié pour être hautement incisaillable, la MYRINA était de la même famille) ... il y a peut être avantage à glacer les cylindres (moins de frottement donc moins d'usure) à condition de favoriser les montées d'huiles dans les cylindres.

Jusque là, point de différence Mazout / Benzine.

Le moteur Diesel ... peut calaminer (par conduite en sous régime), dans ce cas là il va engorger de calamine sa segmentation et ses soupapes (Mic La Vallée mit en ligne des photos d'un tel moteur).
La calamine conduit à des surchauffes localisées mais aussi à de l'autoallumage ... (ce que l'on entend en fonctionnement bruyant) ... fatiguant tout le moteur (embiellage + segments).
L'encrassement des gorges de segment diminue les montée d'huile, favorisant ainsi les usures.
=> résultat: ce moteur diesel s'use vite et perd de sa tonicité.
Un diagnostic rapide conduit à annoncer un moteur MORT ..... alors qu'il suffirait de le nettoyer.


Ce qui est agréablement surprenant, c'est que ces remarques se recoupent avec celles de Côme.

Ce qu'il faut se prémunir, c'est de ne pas utiliser "normalement" nos anciennes: nous leur faisons alors bien plus de mal que de bien !


Achat d'occasion: 220SEb/C (1991) 230TE (2005) 280CE (2005), 320CE (2012),
Achetés neufs:     300D (aout 1980) & 300TD (novembre 84)

Hors ligne

#4 26-11-2010 22:33:01

Côme
actif
Lieu : Val d'Oise
Inscription : 27-06-2010
Messages : 382
Site Web

Re : Cylindres: les préférez-vous glacés ou pas-glacés?

Corail

Deux petites questions:

Sur ton OM617 as-u mesuré tes compressions dernièrement?

Quelle est ta consommation d'huile ?

Dernière modification par Côme (26-11-2010 22:34:43)


Mercedes W123 300D BVA 1977 version USA.

Hors ligne

#5 27-11-2010 15:01:05

Corail
Administrateur
Lieu : Hérault
Inscription : 06-02-2008
Messages : 12 499
Site Web

Re : Cylindres: les préférez-vous glacés ou pas-glacés?

OUI j'ai essayé de mesuré -rapidement- et j'ai des fuites aux raccords: je mesurais depuis un injecteur 'sacrifié'.
J'ai relevé 16 bars sur moteur froid de 72heures  tous injecteurs ôtés: s'il avait 16 bars de compressions .... je pense qu'il se ferait tirer l'oreille ... surtout l'hiver.
Je crois me souvenir (à confirmer) que la valeur relevée par MB avait été de 17 bars  en pression de basculement en fin de rodage (= mesure à 100.000 et 150.000)

Il démarre comme une essence (après préchauff) c'est à dire en effleurant le contact demarreur.
Il n'y a aucune ventilation du bas carter.

Conso d'huile: je ne sais pas, je tourne toujours au mini d'huile (sur jauge) et en ajoute tous les 10.000 km lorsque je change systématiquement le filtre à huile ...  je vidange tous les 40.000
Tournant au mini, je m(astriens à surveiller souvent .... pour ne pas me retrouver en défaut un jour sad
En étant au mini, par expérience, sur plat ... je sais qu'il a encore 1 L avant déjaugeage ( un virage sec peut prévenir .... mais je en sais plus si c'est sur le D ou la G  ????  big_smile )


Achat d'occasion: 220SEb/C (1991) 230TE (2005) 280CE (2005), 320CE (2012),
Achetés neufs:     300D (aout 1980) & 300TD (novembre 84)

Hors ligne

#6 27-11-2010 16:21:42

Naoufel
actif
Lieu : Québec
Inscription : 15-07-2008
Messages : 2 406

Re : Cylindres: les préférez-vous glacés ou pas-glacés?

bonjour, je pense que l'indication minimum sur la jauge c'est qu'il reste 3,5 L

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB