MERCEDES-Benz Anciennes


Mercedes W108

Echanges autour des Mercedes-Benz de la seconde moitié du XXe siècle - Entretien et Maintenance

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 11-09-2020 11:38:04

sergio
Membre
Lieu : 45
Inscription : 25-09-2017
Messages : 175

Conduite boîte auto

Bonjour à tous;

Etant un nouveau dans la conduite de boîtes auto je me pose une question;

Lorsque l'on s'arrête dans un embouteillage ou autre pour quelques minutes, faut-il mieux rester en position D avec le pied sur le frein
( boîte sous pression) ou passer en position N ?

Merci d'avance

Hors ligne

#2 11-09-2020 13:03:55

Guillaume C
Modérateur
Inscription : 04-03-2010
Messages : 2 395

Re : Conduite boîte auto

Toute la nuance est dans le "quelques". Une minute, deux minutes, dix minutes ?

Chacun a sa religion sur le sujet, souvent sans trop connaître le fonctionnement d'une boîte automatique d'ailleurs. Euh, au fait, avant que je me lance dans une grand discours, de quelle boîte auto s'agit-il ? Sur quel véhicule ?

Parlons-nous d'une vraie boîte automatique à convertisseur de couple ou coupleur hydrocinétique ou bien d'une saloperie de boîte robotisée ?

En ligne

#3 14-09-2020 07:52:32

sergio
Membre
Lieu : 45
Inscription : 25-09-2017
Messages : 175

Re : Conduite boîte auto

Salut Guillaume

Il s'agit de la boîte de ma 320 CDI (225 ch)
C'est une 7G Tronic

Hors ligne

#4 14-09-2020 12:23:42

Corail
Administrateur
Lieu : Hérault
Inscription : 06-02-2008
Messages : 9 778
Site Web

Re : Conduite boîte auto

C'est encore plus vrai:   une "sorte" de cliquet empêche l'arbre de tourner en marche Ar.    En cas de choc Ar (= véhicule poussé vers l'Av) , ce cliquet bascule.
La BVA ne travaille pas, les freins non plus ... et même une blonde réussit son démarrage en côte.

Ce qui est mortel: pied sur le frein, accélérer en position D pour faire chauffer, moteur et BVA.
Frein moteur:  passer sur le rapport inférieur ... mais attention à ce qui est fait (Ne pas passer la 3e à 140)


Achat d'occasion: 220SEb/C (1991) 230TE (2005) 280CE (2005), 320CE (2012),
Achetés neufs:     300D (aout 1980) & 300TD (novembre 84)

Hors ligne

#5 14-09-2020 12:29:32

Guillaume C
Modérateur
Inscription : 04-03-2010
Messages : 2 395

Re : Conduite boîte auto

Donc une boîte à convertisseur de couple.

Dans ce type de boîte, lorsque l'auto est maintenue au frein en prise alors que le moteur tourne au ralenti, c'est le "glissement" du convertisseur qui permet au moteur de tourner sans caler alors que l'auto n'avance pas. L'énergie développée par le moteur est donc dissipée sous forme de chaleur dans le convertisseur de couple et surtout dans l'huile de BVA qui y circule.

Il en découle deux observations :

- maintenir ainsi l'auto sur une longue durée risque d'entraîner un échauffement excessif de l'huile
- la pratique consistant à compenser un ralenti boiteux en augmentant légèrement celui-ci par rapport à la valeur constructeur est, à la rigueur, acceptable sur une auto à BVM, mais totalement à proscrire sur une auto à BVA (certes, c'est moins utilisé depuis que le ralenti est ajusté par l'électronique et plus par une simple vis de réglage)

D'un autre côté, chaque changement de rapport, ou engagement d'un rapport de marche depuis le neutre crée un léger accoup au moment du verrouillage des embrayages hydrauliques ou des bandes-frein, d'où une légère usure des disques de friction des embrayages ou de la garniture des bandes-freins.

Repasser systématiquement en N au moindre arrêt est donc délétère pour ces organes.

Il faut donc trouver un compromis et rester en D pour un arrêt de courte durée (feu rouge, barrière de péage, personne descendant rapidement du véhicule...), mais repasser en N pour un arrêt plus long (embouteillage avec circulation complètement bloquée, passager qui descend rapidement ... mais doit récupérer ses douze valises dans le coffre, son billet de train dans la boîte à gants, dire au revoir à chaque passager du véhicule avant de s'éloigner, etc...)

Pour le cas particulier des embouteillages avec circulation à très petite vitesse et arrêts fréquents mais courts (sauts de puce), il sera judicieux de laisser un rapport de marche engagé mais en forçant la boîte à n'utiliser que les rapports intermédiaires (position S et L sur les anciennes boîtes) ; on évite ainsi que la boîte change deux fois de vitesse en 100m pour s'arrêter de nouveau alors que cette distance aurait pu être parcourue en première ou en seconde.

En ligne

#6 14-09-2020 13:24:32

sergio
Membre
Lieu : 45
Inscription : 25-09-2017
Messages : 175

Re : Conduite boîte auto

Merci pour ces conseils, pour ma part je reste en D pour les arrêts courts, mais certains disent qu'il ne faut en aucun cas passer en N
D'où ma question !!!
En attendant quel plaisir en ville ces boîtes auto, quel confort !!!!!

Hors ligne

#7 20-09-2020 09:29:09

Anne-Chris
Membre
Inscription : 09-08-2020
Messages : 5

Re : Conduite boîte auto

Bonjour, je rebondis sur le sujet pour poser une question boite auto.

Dans quel cas utilise-t'on la position L ?     Et que se passe t-il techniquement dans cette position?

Merci

Hors ligne

#8 20-09-2020 09:53:41

Guillaume C
Modérateur
Inscription : 04-03-2010
Messages : 2 395

Re : Conduite boîte auto

En L, dans le cas de la boîte trois rapports de ta 350SL, la boîte reste en première.

C'est utile en embouteillage, comme signalé plus haut, pour éviter que la boîte change inutilement de rapport juste avant un nouvel arrêt. Egalement en forte côte pour ne pas faire peiner le moteur, ou en descente très sinueuse pour soulager les freins.

La première vitesse étant assez longue sur ce modèle, on peut l'utliser jusqu'à 90 km/h sans sur-régime du moteur.

En ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB