MERCEDES-BENZ Anciennes


Mercedes W108

Echanges autour des Mercedes-Benz de la seconde moitié du XXe siècle - Entretien et Maintenance

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 30-11-2012 14:41:14

pers0nne
actif
Inscription : 30-03-2012
Messages : 79

M104 : Question vilebrequin

Bonjour,

Je reviens vers vous pour une question quant à l'état de mon vilebrequin.
Lors de la dépose du carter d'huile, le responsable d'atelier m'avait fait savoir qu'il avait remarqué au niveau des manetons du vilebrequin des traces bleues de chauffe qui selon lui condamnait tout espoir de récupération du moteur.

Quelques semaines plus tard lors de la première visite de l'expert, celui-ci a attribué ces traces bleues au processus de fabrication du vilebrequin et plus précisément au traitement de surface des manetons (il pense par la même que la voiture est récupérable après changement de la pompe à huile et des paliers/coussinets, autant dire que ça a été une très très bonne surprise). Selon lui, si le vilebrequin avait chauffé au point de bleuir, les bielles et les paliers/coussinets porteraient immanquablement les stigmates de cette chauffe, or il n'en est rien.
Quelques jours plus tard lors de la seconde visite de l'expert, l'ensemble des paliers a été démonté. Chacun des paliers/coussinets présentait une usure "standard" pas de marque prononcées.

Malgré de nombreuses recherches, en français, en anglais et même en allemand, pas moyen de trouver une photo descente d'un vilebrequin de M104.

Pourriez-vous m'éclairer à ce sujet, les vilebrequins de M104 et/ou MB présente-t-il habituellement ces traces de bleuissement au droit des manetons?

Pour vous rendre compte de l'état du vilebrequin je joints une photo, plus parlante qu'un long discours.
67931.jpg

Hors ligne

#2 30-11-2012 15:16:57

Kieffer
actif
Inscription : 28-05-2010
Messages : 1 052

Re : M104 : Question vilebrequin

Sur la photo, le bleuissement à l'air d'être localisé. Si c'était un traitement de fabrication, ce bleuissement devrait se voir sur toute la longueur, non ? de plus, il ne paraît pas être très homogène.

Chacun des paliers/coussinets présentait une usure "standard" pas de marque prononcées.

Est-ce ceux d'origine ?


250 SEcp/66 - Ds20/73

Hors ligne

#3 30-11-2012 17:16:31

liberta20
Modérateur
Inscription : 20-12-2010
Messages : 2 355

Re : M104 : Question vilebrequin

Pour ce que l'on voit sur la photo, le bleuissement n'est pas situé sur une portée. Donc, si aucune portée n'est bleuie, ce n'est pas une chauffe qui en est la cause.
Une portée, c'est la surface ou se montent les coussinets et ou tournent les pieds de bielles. C'est également la surface ou le vilebrequin tourne sur le bloc. Certains vilebrequins sont montés sur des roulements (pas chez Mercedes à ma connaissance).
De toute façon, un vilebrequin se "mesure". Comme je te l'ai déjà dit précédemment, le rectifieur a les outils pour faire ces mesures, et pour commander les coussinets "à la côte" par rapport à l'usure du vilebrequin. Si le vilebrequin a chauffé, ces mesures le montreront sans aucune équivoque.
Par curiosité, ou en est l'aspect juridico-financier? Est ce ton marchand de biens qui paye?


... Laisse le revolver, n'oublie pas les canolli.

Hors ligne

#4 01-12-2012 07:55:28

pers0nne
actif
Inscription : 30-03-2012
Messages : 79

Re : M104 : Question vilebrequin

Bonjour,

Est-ce ceux d'origine ?

Je n'ai pas de moyen de le savoir, par contre le vilebrequin n'est, selon l'expert, pas marqué.

Si le vilebrequin a chauffé, ces mesures le montreront sans aucune équivoque.

Penses-tu que l'on peut prendre ces mesures sans sortir le vilebrequin? Seul un rectifieur peut prendre ces mesures? Un garage n'est pas équipé en standard pour mesurer cette usure, ou est-ce que ses outils ne sont pas assez précis?

Par curiosité, ou en est l'aspect juridico-financier? Est ce ton marchand de biens qui paye?

Le Monsieur a été convoqué dans le cadre de l'expertise. Sans surprise il n'a pas donné signe de vie, donc je continue la procédure. Je me suis assuré que la réparation ne remettait pas en cause ladite procédure.
C'est fou comme c'est absurde, d'une réparation copieuse il risque de se retrouver à réparation copieuse + frais d'expertise + frais d'avocat soit deux fois le prix de la bagnole.

Hors ligne

#5 01-12-2012 13:16:02

liberta20
Modérateur
Inscription : 20-12-2010
Messages : 2 355

Re : M104 : Question vilebrequin

Il faut déposer le vilebrequin pour contrôler les portées. Mais si elles ne sont ni marquées ni bleuies, ...


... Laisse le revolver, n'oublie pas les canolli.

Hors ligne

#6 01-12-2012 17:44:36

pers0nne
actif
Inscription : 30-03-2012
Messages : 79

Re : M104 : Question vilebrequin

Merci de ta réponse, je serai particulièrement vigilant sur ces points avant tout ordre de réparation.

Hors ligne

#7 14-12-2012 14:43:24

liberta20
Modérateur
Inscription : 20-12-2010
Messages : 2 355

Re : M104 : Question vilebrequin

Alors? Ou en sommes nous?


... Laisse le revolver, n'oublie pas les canolli.

Hors ligne

#8 15-01-2013 13:55:13

liberta20
Modérateur
Inscription : 20-12-2010
Messages : 2 355

Re : M104 : Question vilebrequin

Plus de nouvelles?


... Laisse le revolver, n'oublie pas les canolli.

Hors ligne

#9 19-05-2013 19:39:20

monkfish
actif
Lieu : angouleme
Inscription : 29-05-2010
Messages : 331

Re : M104 : Question vilebrequin

Moi je dirai que c'est bien le traitement thermique du vilebrequin:

voici un vilebrequin présenté comme provenant d'une C36 AMG ( avec une réf 603 )

74353.jpg

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB