MERCEDES-BENZ Anciennes


Mercedes W108

Echanges autour des Mercedes-Benz de la seconde moitié du XXe siècle - Entretien et Maintenance

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 28-02-2015 11:52:55

chris77
Membre
Lieu : Seine et Marne
Inscription : 18-11-2013
Messages : 142

W124 250D Turbo qui martèle

Bonjour à tous,

J'ai acheté il y a peu cette auto, première main, BVA, 140.000 km, toutes factures, conduite par un vieux monsieur très tranquille.
Je précise que je découvre le Diesel.
Seul défaut, elle martèle au ralenti, à froid ça fait peur, à chaud ça va mieux...

J'ai remplacé les injecteurs, qui étaient d'origine, sans résultat clair sur le martèlement, mais moins de fumées à l'échappement.

J'ai remarqué que le martèlement à la mise en route à froid ne commençait qu'après l'arrêt du préchauffage (qui dure de l'ordre de la minute sur ce modèle).
J'ai du mal à interpréter : si le martèlement est le résultat d'un allumage trop en avance lié à de la calamine, en quoi le chauffage supplémentaire des bougies réduirait ce phénomène ?
Les bougies de préchauffage ayant été changées vers 100.000 km, mais par un garage Renault, dans le doute (il y a autant de modèles de bougies que de modèles de moteurs...) je les ai remplacées. Elles n'étaient pas particulièrement calaminées. Pas d'impact sur le martèlement.

Je commençais à sécher... Calage de la pompe ? Ma concession MB refuse de le faire... (trop vieux, pas les outils etc...).

Ayant lu des horreurs sur les moteurs Diesel encrassés, j'ai roulé une petite centaine de km sur autoroute à 4000 tours, très sympa mais le compteur affiche entre 170 et 180 km/h, j'ai eu de la chance de ne pas me faire flasher ! Et là, bonheur, le claquement au ralenti à chaud a disparu, le moteur est plus vif et plus rond, le martèlement subsiste au démarrage à froid, mais il est moins violent.

Bien ! Mais je souhaite garder mon permis !

Question 1  : rouler en 3ème à 4000 tours à 130 km/h a t'il le même effet décrassant que 4000 tours en 4ème ? Le régime est le même, mais pas la charge moteur, et donc pas la température.
Question 2 : il faut appliquer ce traitement désencrassant combien de temps ? Et à quelle fréquence ?
Question 3 : ça décrasse quoi exactement ? La calamine dans la chambre de combustion ? La segmentation qui serait gommée ?

Merci pour vos réponses !

Dernière modification par chris77 (28-02-2015 11:57:58)


Coupé SLK R170 200 atmo

Hors ligne

#2 28-02-2015 12:32:21

Corail
Administrateur
Lieu : Hérault
Inscription : 06-02-2008
Messages : 11 786
Site Web

Re : W124 250D Turbo qui martèle

chris77 a écrit :

Seul défaut, elle martèle au ralenti, à froid ça fait peur, à chaud ça va mieux.

chris77 a écrit :

... martèlement à la mise en route à froid ne commençait qu'après l'arrêt du préchauffage (qui dure de l'ordre de la minute sur ce modèle).

Cette 124 a encore une préchambre de combustion, dans laquelle siège la bougie ... chauffée (ou pas). Cette bougie apporte de l'énergie (calorifique) qui déclenche l'inflammation du nuage de GO.  Lorsque le moteur a atteint des conditions meilleures, la bougie cessent de chauffer (dans les Diesel précédents, sauf mise à jour, la bougie cesse de préchauffer dès que le moteur tourne).

Le mélange peut être mal enflammé ... dans cette préchambre, c'est donc la compression et la chaleur qu'elle engendre qui va lancer brutalement la combustion, le violent front de flammes en résultant peut engendrer ce bruit de martèlement ... connu chez MB depuis les années 50s.

La préchambre de combustion permet de mieux bruler (= polluer moins) et plus progressivement (= moins de bruit) au prix d'un rendement inférieur à l'injection directe.

chris77 a écrit :

Question 1  : rouler en 3ème à 4000 tours à 130 km/h a t'il le même effet décrassant que 4000 tours en 4ème ?
Le régime est le même, mais pas la charge moteur, et donc pas la température.

Effectivement, je partage ton raisonnement: ce ne me semble pas la meilleure solution.

La solution passe dans la conduite:
* monter chaque rapport (du moins les trois premiers) jusqu'au régime optimum (voir la courbe moteur) en accélérant franchement.
     => J'ai vécu cette situation avec mon 320CE (220cv, optimum à 3000t): démarrage appuyé (pédale d'accélérateur) afin que la BVA ne passe
      pas les rapports rapidement. En 2500 km, la différence était patente.
* ne pas utiliser le dernier rapport (ou les deux derniers)
     => Avec le 280CE (185cv, optimum vers les 4000t) je n'utilise pas la 4e sur route (sauf en descente, sur les longs plats) et je rétrograde au profit
     d'accélérations franches.
     => lire aussi l'expérience de Forest (Toyota D Turbo)



chris77 a écrit :

Question 2 : il faut appliquer ce traitement désencrassant combien de temps ? Et à quelle fréquence ?
Question 3 : ça décrasse quoi exactement ? La calamine dans la chambre de combustion ? La segmentation qui serait gommée ?

Ces produits, du moins ceux que j'apprécierai, modifie la calamine pour la rendre plus facilement combustible.
Je ne connais pas de produits à conseillé, militant pour une conduite adaptée.

chris77 a écrit :

Je commençais à sécher... Calage de la pompe ? Ma concession MB refuse de le faire... (trop vieux, pas les outils etc...).

Je ne pense pas que le calage soit en cause.
Par contre, avec l'augmentation du nombre de véhicule Diesel, la diminution du nombre des Essences ... il semblerait que les pétroliers aient fait évoluer la composition du GO en mettant plus de carburant "léger" ... auquel cas, on pourrait diminuer l'avance (entre 0,5° et 1°) ... ce que j'ai pratiqué sur mon Diesel (OM617, - 0,5°) .. lequel apprécia en gagnant 5km/h en 3e au sommet d'un accès autoroutier raide & court.


Achat d'occasion: 220SEb/C (1991) 230TE (2005) 280CE (2005), 320CE (2012),
Achetés neufs:     300D (aout 1980) & 300TD (novembre 84)

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB